Toutes les news communication, communication finance, communication digitale, rp et relations medias
Articles
Télévision : la chute des audiences
15 novembre 2018     #Médias

Selon une étude Médiamétrie notifiée par le journal LES ECHOS, les Français regardent moins la télévision traditionnelle. Un phénomène non isolé et qui tend à s’amplifier. Le tarif des spots publicitaires ne cesse pourtant d’augmenter.  

 

Une baisse qui concerne tous les âges


Le temps passé chaque jour par les Français devant l’écran est de 3h18, soit un recul de 18 minutes en un an. Depuis le début de l’année, en comptant le Replay, la durée d’écoute a chuté de 3%. Si les jeunes de 15/24 ans continuent de bouder le petit écran (-11,8% en 2018), la tranche des 25-34 ans s’en désintéressent progressivement suivie de façon moins importante par les 35-49 ans.  

 

La VoD en grande partie fautive

 

Météo et audience télé étant étroitement liées, l’été Indien explique en partie ces résultats. La concurrence de la consommation de contenus via d’autres écrans (Smartphone, tablette …) est un second facteur. Mais ce qui pèse le plus lourd dans cet exode est la concurrence des entreprises comme NETFLIX qui proposent de la SVoD (vidéo à la demande par abonnement). 30% des internautes, soit 13,6 millions de personnes, sont utilisateurs de ces services. La durée d’écoute de la VoD / SVoD a d’ailleurs doublé en 1 an.  

 

« Cord - cutting » aux Etats-Unis


Ce dernier trimestre, les Etats-Unis ont enregistré une baisse record des désabonnements aux chaînes câble et satellite avec le départ d’un million de spectateurs. Ce phénomène de désengagement à la télévision payante appelé le « cord cutting », n’est pas nouveau. Les alternatives comme NETFLIX, HULU ou YOUTUBE TV ont enregistré à contrario une forte augmentation de leurs clients. Selon les prévisions de la société d’études EMARKETER, 8,1 millions d’Américains se détourneront de la télévision traditionnelle en 2018. En 2022, ils seront 55 millions de « cord cutters » au total.  

 

Les spots publicitaires toujours plus chers


La puissance de la télévision, toutefois inégalée, demeure attractive pour les annonceurs. « Mass media » capable de toucher des millions de personnes au même moment, la pub n’y a jamais été aussi présente et les chaînes ont même tendance a augmenté leurs tarifs. Une tendance qui ne pourra durer à moyen terme, au vue des parts de marché grandissantes de la publicité digitale.