Toutes les news communication, communication finance, communication digitale, rp et relations medias
Articles
Réputation et valorisation boursière
30 aout 2019     #Communication

Les investisseurs préfèrent revenir aux fondamentaux des sociétés cotées pour évaluer leur capitalisation. Selon une étude, la réputation d’une entreprise a en effet un impact conséquent sur la valorisation boursière d’une entreprise.  

 

Que dit l’étude sur le lien entre réputation et valorisation ?


L’étude « What Price Reputation ? » réalisée par AMO, l’un des premiers réseaux mondiaux de communication corporate et financière, révèle le coût d’une mauvaise réputation, ainsi que son impact sur la valorisation boursière de l’entreprise. L’étude montre donc que la réputation d’entreprise contribue à 38% à la capitalisation boursière du CAC40 et à plus du tiers à celle des quinze principaux indices boursiers mondiaux.  

 

Pourquoi la réputation est-elle si importante pour la capitalisation ?

 

La tendance s’accélère : plus d’une société sur cinq a déjà subi une dégradation de sa valorisation boursière à cause de sa mauvaise réputation. L’étude démontre que les entreprises ayant une bonne réputation sont davantage capables de résister aux secousses des marchés boursiers. Les facteurs déterminants sont la valeur intrinsèque à long terme, la qualité de l’équipe dirigeante et la solidité financière de l’entreprise.  

 

Les pays et secteurs sont-il tous égaux ?


L’importance de la réputation varie selon les pays et les secteurs d’activité. La réputation du FTSE100 britannique contribue à 47% à sa capitalisation boursière, tandis que le RTS russe enregistre une contribution moyenne de 13,8%, la plus faible. La réputation des entreprises du secteur technologique vaut pour 43%, alors que les secteurs du gaz et du pétrole ne recueille qu’une légère hausse de 25% de leur valorisation grâce à leur réputation.