Toutes les news communication, communication finance, communication digitale, rp et relations medias
Articles
Conversations numériques : comment décrypter la communication non verbale ?
11 mai 2020     #Communication

A quelques jours du déconfinement, force est de constater que ce qui nous manque le plus c’est la rencontre et l’échange de visu. Quelles que soient les technologies utilisées, il est difficile de lire ou de déchiffrer le langage corporel et tous les éléments constitutifs de la communication non verbale à travers un écran. Ce qui peut compliquer notre communication et donc nos relations.

 

Le contact visuel perturbé par l’écran


Lors d’un échange, le contact visuel fournit différentes informations à la fois à celui qui parle et à celui qui écoute. Il permet de déceler l’intérêt, l’attention, la force de conviction par le regard, l’empathie… Or en communiquant à travers un écran, ces informations font défaut. Si grâce à la caméra on peut se voir, chacun regarde le visage de l’autre sur son écran et non la caméra, ce qui rend le contact visuel direct impossible. Et parfois les visages de nos interlocuteurs ne sont même pas visibles, avec en conséquence aucune garantie qu’ils nous regardent ou nous écoutent.

 

Conversations numériques : comment décrypter les signaux non verbaux ?

 

Le langage corporel : parler avec les mains, croiser les bras, incliner le buste, toucher son interlocuteur… sont autant d’éléments qui permettent d’appuyer un message, de manifester son engagement, son écoute… Là aussi, toutes les subtilités du langage de notre corps, qui enrichissent habituellement notre communication, sont absentes de nos conversations numériques. L’espace en deux dimensions n’étant pas propice à leur expression. En fonction de la qualité de la connexion, de la taille de notre écran… Il est également très difficile d’appréhender toutes les micro-expressions faciales qui, en temps normal, donnent des informations de façon inconsciente sur la tonalité ou la rythmique de la conversation. Résultat, l’obligation de traiter ces expressions de façon plus consciente peut entraîner des malentendus, sur le moment où l’on doit prendre la parole par exemple.

Si les outils numériques sont incontournables pour communiquer, la relation entre deux individus est beaucoup trop complexe pour se dispenser de la rencontre, qui elle seule, peut intégrer la communication verbale et non verbale dans les échanges. La fin du confinement va nous permettre de retrouver peu à peu nos repères de communication mais le port du masque risque de limiter encore notre approche visuelle dans nos conversations… Il va falloir donc patienter et développer de grandes qualités de décryptage des signaux non verbaux.